Votre nom :

Votre email :

Sujet :

Votre message :

Dsc 6870

Laurent FABRY

441 avenue de l'Arclusaz

73250 Saint-Pierre d'Albigny

Tél : 09 52 31 70 28

Mobile : 06 08 68 89 89

Menu

A propos de ce projet

Couv du magazine Le Point

Pour ses éditions régionales de l’été, le magazine Le Point avait choisi deux destinations : Arcachon et Megève. La couverture du numéro sorti le 3 août 2017 en kiosque en Haute Savoie titrait « Ceux qui possèdent Megève ». C’est donc à quelques km seulement de mon studio photo de portrait à Ugine, que je me suis rendu avec une journaliste de Lyon, afin de rencontrer quelques unes des plus anciennes familles de la plus célèbre station du val d’Arly.

Une quinzaine de pages ont donc été consacrées à Megève, en fin de magazine. Parmi les thèmes abordés, l’hôtellerie de luxe, mais aussi la maison AAllard, célèbre inventeur du fuseau de ski, dont la boutique trône en plein centre de ce village très commerçant, sur la place de l’église. L’agriculture et le problème des lits froids ont été évoqués avec Madame le Maire de Megève. Infos assez exclusives de ce grand dossier : la reprise du domaine skiable par La Compagnie du Mont-Blanc, ou encore la construction de 4 chalets 5 étoiles par le groupe canadien de luxe Four Seasons, avec EDRH, au Mont d’Arbois.

A propos de ce lieu

Hôtellerie de luxe à Megève

Les grandes maisons d’hôtellerie de luxe à Megève s’appellent notamment Sibuet, ou encore Rothschild (ou EDRH : Edmond de Rothschild Heritage). J’ai pu ainsi visiter les Fermes de Marie (Sibuet), en plein centre de Megève, ainsi que le chalet du Mont d’Arbois (EDRH) sur la montagne du même nom, entre le golf et l’altiport, que l’on doit également au groupe Rothschild !

A propos du reportage

Reportage presse complet

Ce fut une grande première pour moi : en effet, l’agence de presse qui m’envoyait fait habituellement appel à moi pour des missions plus ponctuelles, telles que des portraits de personnalités. Cette fois, il s’agissait d’un dossier complet comportant aussi bien des portraits que des photos plus spécifiques au tourisme et à l’hôtellerie de luxe.

Les photos d’hôtellerie de luxe ont donc toutes été réalisées en conditions de reportage, c’est-à-dire sans repérage et avec assez peu de temps de prise de vue, puisque nous étions toujours accompagnés de la ou les responsables presse des établissements, sans compter que nous tombions en pleine saison touristique !

Mission réussie d’autant que la presse magazine est moins exigeante que la photographie d’hôtellerie de luxe et d’architecture, laquelle nécessite normalement l’emploi d’un trépied, et beaucoup plus de temps pour trouver le cadrage optimum en fonction de la lumière et des espaces de chaque lieu, et pour retoucher les photos.